Actualités

NOVEMBRE 2018 : LES JEUNES ET LE BONHEUR : PARUTION DE L’ENQUÊTE D’OPINION QUE J’AI RÉALISÉE AVEC LE CABINET OCCURRENCE

C’est quoi le bonheur selon les jeunes Français de 15 à 18 ans ? Pour répondre à cette question d’avenir, j’ai travaillé en collaboration avec le cabinet d’études Occurrence à la réalisation d’une enquête sous forme de sondage.
Ensemble, nous avons testé auprès de plus de 1000 jeunes la place qu’ils accordent dans leur quête d’une vie heureuse à ce que j’ai appelé dans mon deuxième livre les « illusions du bonheur » : argent, pouvoir, beauté, célébrité. Pour chacune de ces « aspirations », la réponse des jeunes est sans appel : ce sont des ingrédients essentiels au bonheur. Et tant pis si pour 50% des sondés la célébrité est un but en soi sans projet derrière (être reconnu dans la rue apparaît plus important que porter un message, développer un art, etc.) ou si 40% des jeunes filles et 20% des garçons envisagent la chirurgie esthétique pour être en phase avec leur physique…
Ces sondages et les tendances statistiques qui en découlent fournissent des indications précieuses. C’est pourquoi je propose également, en appui de mes conférences et masterclass, de réaliser des sondages auprès des entreprises que je rencontre sur les enjeux du bien-être au travail, afin de prendre conscience ensemble des perceptions de leurs salariés et de réfléchir à un management créateur de sens et de valeur pour tous.

NOVEMBRE 2018 : JE RECOIS LA MEDAILLE DE CHEVALIER DE L’ORDRE DES ARTS ET DES LETTRES

J’ai été très honorée de recevoir, le 12 novembre dernier, la médaille de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, remise par M. François Zimeray, ancien ambassadeur de la France au Danemark et grand amoureux des lettres.
C’est un beau geste de la France, qui m’a si bien accueillie depuis 20 ans, et j’ai été heureuse de célébrer ce moment en compagnie de ma famille, venue tout spécialement du Danemark, ainsi que de mes proches réunis pour l’occasion.
Plus qu’un aboutissement, cette reconnaissance de mon travail constitue un encouragement supplémentaire à aller de l’avant et à partager toujours davantage les valeurs de confiance, de liberté d’être soi et d’engagement.

 

 

NOVEMBRE 2018 : CHRONIQUEUSEDU DANEMARK DANS L’EMISSION TV « BON BAISERS D’EUROPE

Le 17 novembre, j’ai participé à l’émission « Bons baisers d’Europe », animée par Stéphane Bern sur France 2, qui propose en plusieurs épisodes un tour des pays européens, au-delà des clichés.
Pour moi, il s’agissait de présenter mon pays d’origine aux téléspectateurs français. Dans une ambiance détendue et ludique, j’ai pu aborder des thèmes qui me sont chers. En particulier j’ai parlé de l’engagement des Danois à contribuer –même avec des impôts élevés- au projet commun de leur pays et de l’attention portée par le système scolaire à valoriser tous les talents des enfants, pas seulement les « forts en maths », pour que chacun trouve une place dans la société et s’y sente épanoui.
D’autres épisodes à suivre…

OCTOBRE 2018 : JE LANCE MA CHRONIQUE HEBDOMADAIRE SUR LE BONHEUR

thumbnailOctobre 2018 – le bonheur, ça se construit, ça se mûrit au quotidien, je le dis et je le répète sans hésitation ! C’est donc tout naturellement que j’ai commencé une nouvelle aventure en proposant chaque semaine une mini-chronique dans l’édition du lundi de la newsletter de TTSO (Time to sign off). Le concept de TTSO, est de donner à ses lecteurs en quelque minutes les clefs de l’actualité avec un ton à la fois sérieux et léger en un seul média, chaque soir.

Et dans ces quelques minutes, il me semble qu’il faut bien s’accorder un peu de temps pour penser au bonheur, n’est-ce pas ? C’est ce que je m’attache à vous proposer chaque lundi, pour commencer la semaine sur une pensée positive et constructive.

Pour s’abonner et découvrir mes chroniques dès le prochain début de semaine, il suffit de suivre ce lien


SEPTEMBRE 2018 : SORTIE EN FORMAT POCHE DE MON DEUXIEME LIVRE

thumbnailPresque un an jour pour jour après sa sortie, mon deuxième livre paraît à nouveau dans une version de poche, intitulée LES CINQ PIEGES DU BONHEUR et éditée chez J’ai Lu.

Je suis ravie que le livre continue son chemin sous un format plus compact, qui renforce encore sa vocation de petit guide au jour le jour, comme je l’ai pensé. Car les 5 pièges qu’il aborde – nos illusions face aux désirs de beauté, pouvoir, célébrité, argent et sexe – sont des préoccupations quotidiennes que nous devons interroger, mettre en perspective et déconstruire, pour trouver le chemin d’une vie plus saine et plus heureuse.

J’ai aussi plusieurs traductions en cours et il me tarde d’aller présenter mon livre dans de nouveaux pays pour y confronter les visions des illusions du bonheur.


AOUT 2018 : DEPLACEMENT DU PRESIDENT MACRON AU DANEMARK… J’EN ETAIS !

thumbnailLes 28 et 29 août 2018, le Président de la République française Emmanuel Macron était en déplacement officiel au Danemark et… j’ai eu l’honneur de faire partie de sa délégation et d’également saluer la Reine Margrethe II ! Je suis convaincue depuis longtemps que la France et le Danemark ont beaucoup à échanger et à apprendre l’une de l’autre. La Reine n’a-t-elle pas fait une partie de ses études à la Sorbonne et épousé un Français ? Et Emmanuel Macron n’a-t-il pas vanté le modèle danois du marché du travail, basé sur le concept désormais connu de « flexisécurité » ?

Ces deux jours ont donc été pour moi très précieux, entre les deux cultures chères à mon cœur.


Septembre 2017 : Sortie de mon nouveau livre, Le Bonheur sans illusion

thumbnailMon nouveau livre est né !

Le 20 septembre 2017, mon dernier livre, Le bonheur sans illusions a été publié chez Flammarion. Comme son grand frère, il est le résultat de mes travaux de recherches sur le bonheur : beauté, argent, sexe, pouvoir et célébrité.

Ces rêves nous conduisent-ils au bonheur ? La vie rêvée des autres est-elle celle qu’on imagine ? Réaliser ces fantasmes peut-il suffit à notre bonheur ? Comment dissocier bonheur et plaisir ? Réponses dans mon livre !


Conférence au Medef : le pouvoir de l’optimisme

FullSizeRenderLe 30 août 2017, j’ai eu l’honneur de participer à une table-ronde dans le cadre des Universités d’été du MEDEF, à propos du « pouvoir de l’optimisme ».

Animée par Frédéric Ferrer, journaliste, consultant et professeur à l’ESCP Europe, la conférence montrait comment dire adieu au pessimisme et renouer avec la confiance, pilier de la croissance.

Bien sûr, les difficulté existent et pas question de les nier, mais mobilisons nos énergies positives et arrêtons de nous plaindre !

 


En 2017, six nouvelles éditions de mon livre Heureux comme un Danois

15032254_10154689020092230_6097150499601984123_nEn 2017, mon livre Heureux comme un Danois sera publié dans cinq nouveaux pays européens : le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Allemagne, la Pologne et la République tchèque. Il sort également en Turquie.

Parce que le bonheur danois a vocation à être partagé, je suis très heureuse à l’idée que de nouveaux lecteurs puissent, dans leur propre pays et dans leur propre langue, en découvrir les principes et, peut-être, s’en inspirer.

Je vous souhaite, à toutes et à tous, une très belle année 2017 pleine d’amour, de lumière et de sens.

 


Women’s Forum for Economy and Society – À Deauville pour parler d’économie collaborative

15285033_10154726855072230_7983116263428366480_n1-2 Décembre – Chaque année depuis 2005, le Women’s Forum for Economy and Society organise un rendez-vous mondial traitant d’un thème particulier et de ses enjeux pour les femmes.

Cet événement, qui est selon le Financial Times l’un des cinq forums les plus influents au monde, a compté parmi ses invités de très nombreuses personnalités de premier plan dont Simone Veil, Viviane Reding, Joseph Stiglitz, Angel Gurria, la reine Rania de Jordanie, ou encore, cette année, Emmanuel Macron. Ce fut donc un grand honneur pour moi d’être invitée à l’édition 2016, dont le thème était l’économie collaborative.

J’ai eu le plaisir de co-animer deux conférences, qui m’ont permis d’échanger avec plusieurs intervenants passionnants, dont Laurence Fischer, deux fois championne du monde et sept fois championne d’Europe de karaté.


À Séoul pour le Global HR Forum 2016

IMG_6728


3 Novembre
– Au début du mois, j’étais à Séoul à l’occasion du Global HR Forum 2016, sur invitation du Ministère de l’Éducation de Corée du Sud.

Après une première journée passionnante, où sont notamment intervenus Jacques Biot, président de l’École Polytechnique, et Nathalie Loiseau, directrice de l’ENA, j’ai participé le second jour du forum à une conférence intitulée « The working population, are they happy? » aux côtés de mon compatriote Meik Wiking, président du Happiness Research Institute et auteur également.

 


Le futur de la qualité de la vie – Conférence pour les 50 ans de la Sodexo

IMG_61434 octobre – Pour fêter ses 50 ans, l’entreprise française Sodexo a organisé une conférence sur le futur de la qualité de la vie, que j’ai eu l’honneur d’animer. Cet événement me tenait d’autant plus à cœur que Sodexo défend depuis plusieurs années l’idée qu’une part importante de la performance des entreprises dépend du bien-être des salariés.

Après une introduction sur le rapport entre le bonheur et la qualité de vie, j’ai eu le plaisir d’échanger avec trois intervenants qui ont en commun de mêler expertise et engagement, chacun dans un domaine différent : Sugata Mitra dans l’éducation, Isaac Getz dans le management et la transformation des organisations, et Laurent Alexandre dans le champ des biotechnologies.

 


Bonheur et excellence – forum EFQM 2016 à Milan

malene efqmSeptembre 2016 – Le 30 septembre, à Milan, j’ai participé au forum de l’European Foundation for Quality Management (EFQM), organisation non-lucrative promouvant des pratiques d’excellence en management. L’édition 2016 du forum était bien particulière : l’EFQM a fêté cette année les 25 ans de ses récompenses Award Circle, ainsi que de l’EFQM Excellence Model.

Durant mon intervention, j’ai expliqué l’importance du bonheur dans le développement de l’excellence. Cet événement international était une occasion importante de montrer que les modes d’organisation qui stimulent la performance au Danemark peuvent inspirer des initiatives partout dans le monde.

 


Les 10 ans des « Goodwill ambassadors » danois

29701672655_4adb6b364d_kAoût 2016 – Le Danemark tient à valoriser le travail de ses citoyens qui transmettent à l’étranger la passion pour leur pays. Pour cela, il a constitué, depuis 10 ans, un réseau de 80 « Goodwill Ambassadors » vivant dans une trentaine de pays.

A la suite de la parution de mon livre Heureux comme un Danois (Grasset, 2014), j’ai eu l’honneur de devenir l’une de ces ambassadrices. Cette mission me tient à cœur, et je m’efforce de l’accomplir du mieux que je peux dans mon pays d’accueil, la France, ainsi que dans tous les pays où j’ai le plaisir de me rendre.

IMG_5671Fin août, les 80 « Goodwill Ambassadors » se sont retrouvés à Copenhague pour le Séminaire annuel. Nous avons échangé sur l’image que renvoie le Danemark dans le monde, et sur les moyens de transmettre encore davantage les valeurs auxquelles nous sommes attachés.

Nous avons finalement célébré les 10 ans de cette initiative au château royal Amalienborg en présence du prince Joachim (parrain du projet), de la princesse Marie ainsi que du premier ministre Lars Løkke Rasmussen.


Nouvelles traductions de mon livre

RUSSIA - HAPPY AS A DANE - coverMai 2016 – J’ai concrétisé deux ambitions en ce début de mois avec deux nouvelles traductions d’Heureux comme un Danois.

Le 3 mai, mon livre est sorti en librairie en Russie (qui se classe à la 56e place dans le World Happiness Report fraîchement établi).

Le 6 mai, j’ai signé la publication de mon livre aux Etats Unis (13e place du rapport) avec la maison d’édition Norton, qui diffuse également les livres du Prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz et de l’ancien directeur de la Réserve fédérale des États-Unis Ben Bernanke.

 


ENA, leadership au féminin et Afrique de l’Ouest

IMG_325723 mars 2016 – Ouvrir toujours plus les horizons – en termes de milieux professionnels, de pays, de sujets – est un défi essentiel à mes yeux.

C’est aussi ce à quoi se consacre l’ENA (Ecole Nationale d’Administration) au sein de sa direction internationale en globalisant les mérites de sa formation.

J’ai été invitée dans le cadre d’un séminaire sur le thème du leadership au féminin organisé sur quatre jours auprès de femmes hauts fonctionnaires au Bénin, au Mali et en Côte d’Ivoire.

J’ai décidé d’axer mon intervention sur la liberté individuelle des femmes, en intitulant ma présentation « Je me sens libre de choisir mon rôle : l’égalité hommes / femmes ». J’ai énormément apprécié la qualité de l’échange qui s’en est suivi et trouvé beaucoup
de résonance dans mon auditoire.

 


Mon intervention à l’OCDE

Le 24 février 2016, j’ai été l’invitée du Secrétaire de l’OCDE (Organisation pour la Coopération et le Développement Economique), M. Ángel Gurría.

IMG_2917L’OCDE est un forum regroupant 34 des économies les plus développées pour réfléchir ensemble aux modalités du développement dans le monde.

Le « café avec le Secrétaire général » est un événement organisé trois fois par an pour permettre à un acteur extérieur de présenter ses travaux. L’économiste Thomas Piketty et l’homme d’affaire américain George Soros y ont été récemment, de même que l’astronaute italienne Samantha Cristoforetti.

Wednesday 24 february 2016. Coffees of the Secretary General with Malene Rydahl about her book "happy like a danish". OECD Headquarters. Photo : Julien Daniel / OECD

J’ai eu le privilège d’aborder durant cette rencontre, les solutions proposées par le modèle du bien-être danois, tant sur le plan personnel que collectif. Un public d’expert de l’OCDE m’a soumis des questions sur la vision du bonheur/bien-être, l’intérêt d’y accorder une grande importance, et les différentes conceptions du bonheur à travers le monde.

Un grand remerciement à l’OCDE, au Secrétaire Général Ángel Gurría et aux participants à la conférence pour l’accueil chaleureux, et les échanges riches et constructifs.


Avez-vous le temps d’être heureux ? – Conférence aux Napoléons

Du 14 au 17 janvier 2016 – « Avez-vous le temps d’être heureux » ? C’est la question que j’ai eu l’honneur de poser à un auditoire de 250 personnalités lors de la dernière édition des Napoléons à Val d’Isère, dont des nombreux dirigeants de startups à succès, la communicante Anne Méaux ainsi que le PDG d’Orange Stéphane Richard.

Cette initiative est une réunion bisannuelle des acteurs de la création et de la communication sous le patronage du Ministère de la Culture et de la Communication ainsi que de la French Tech pour partager des idées innovantes sur ces secteurs.

image1Pour ma part, j’ai eu le plaisir d’échanger avec les invités sur les liens qu’entretiennent le temps – de plus en plus resserré et pressant – avec le bonheur – si désiré mais si long à mûrir. J’ai tenté d’adopter une perspective de long terme en rappelant que la manière dont nous passons nos journées est finalement représentative de la manière dont nous passons toute notre vie !

J’ai partagé les conclusions inspirantes de l’infirmière australienne Bronnie Ware (1) qui a observé pendant des années des patients mourir pleins de regrets sur leur vie. Ce n’est pas la richesse ou le succès que regrettaient ses patients mais le manque de liberté ou d’amitiés qu’ils avaient su prendre dans leur vie.

J’ai souhaité mettre en balance des pistes de réflexion positives en prenant des exemples que je connais bien, tirés du modèle scandinave. Ce sont de petites choses qui, avec le temps, améliorent le quotidien : savoir préserver l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée pour soi et pour ses collaborateurs (2), avoir à cœur de bien penser son orientation professionnelle et d’encourager les choix de ses proches (3), communiquer ses envies. J’ai aussi évoqué mon parcours personnel et mon virage
de carrière récent.

Ces quelques pistes ont semblé avoir un véritable écho ; à l’issue de la conférence j’ai eu une discussion riche avec les participants des Napoléons. Nous étions au final en harmonie avec la belle phrase d’Oscar Wilde : « Il ne faut pas chercher à rajouter des années à sa vie, mais plutôt essayer de rajouter de la vie à ses années. »

 1. http://www.huffingtonpost.com/bronnie-ware/top-5-regrets-of-the-dyin_b_1220965.html
2. Les Danois passent en moyenne une heure de plus par jour avec leur famille ou pour des activités de loisir que dans les autres pays de l’OCDE : http://www.oecdbetterlifeindex.org/topics/work-life-balance/
3. Les jeunes danois font partie des Européens qui se sentent les plus libres de choisir leur vie : Enquête “les jeunesses face à l’avenir” – Fondation pour l’innovation politique, 2008.